Le souverain sacrificateur de notre confession

Le souverain sacrificateur de notre confession

Le souverain sacrificateur de notre confession

C’est pourquoi frères saints, qui avez part à la vocation céleste, considérez l’apôtre et le souverain sacrificateur de la foi que nous professons (confessons), Jésus…

– Hébreux 3:1

De nos jours, très peu de croyants comprennent le mystère de l’apostolat et du sacerdoce de Jésus. Ils pensent qu’un apôtre est une sorte de « super saint ». Mais le mot « apôtre » veut dire « envoyé ». Ainsi, Jésus a été envoyé par Dieu pour faire quelque chose pour nous.

Jésus est venu pour nous servir de souverain sacrificateur. Nombreux sont les chrétiens qui ignorent totalement quel est le rôle d’un souverain sacrificateur. Ils imaginent une personne revêtue d’étranges habits et accomplissant des rites religieux.

En réalité, le souverain sacrificateur est bien plus que cela. C’est quelqu’un qui est autorisé à administrer, exécuter, mettre en oeuvre et appliquer un certain nombre de choses. Vous vous demandez peut-être comment Jésus exerce ce ministère à votre égard. Hébreux 3:1 affirme qu’Il est le souverain sacrificateur de votre confession. Il a été envoyé pour mettre en oeuvre, exécuter et accomplir les paroles que vous déclarez.

Mais il y a de fortes chances que vous ayez exprimé jusqu’ici ce que vous ressentiez, plutôt que de dire des paroles de foi. Si, par exemple, vous parlez maladie, que va-t-Il faire de vos paroles ? Il n’est pas le souverain sacrificateur de la maladie. Il ne peut donc pas l’appliquer. Si vous dites : « Je suis si faible, je suis tellement fatigué… », Il ne peut pas accomplir cela. Dans la Bible, il est écrit : «Que le faible dise : Je suis fort ! » Dès que vous le dites, Jésus peut vous administrer de la force.

Jésus ne vous donnera pas de maladie, d’infirmité, de pauvreté, de péché. Il les a vaincus. Il est le souverain sacrificateur de la délivrance, de la justice et de la liberté.

Rappelez-vous-en : lorsque vous allez à Jésus, n’exprimez pas des paroles de défaite. Faites, au contraire, des déclarations qu’Il peut exécuter, des déclarations de victoire. Car c’est pour accomplir ces choses dans votre vie que Dieu l’a ordonné souverain sacrificateur !

Related posts