Yahvé Tsidkenu : L’Éternel notre justice

Yahvé Tsidkenu : L’Éternel notre justice

Yahvé Tsidkenu

L’Éternel notre justice

Occurrence(s) dans la Bible:
Dans l’Ancien Testament Yahvé Tsidkenu est utilisé 2 fois. Yahvé Tsidkenu apparait la première fois dans le livre de Jer 23:06

Variante(s) orthographique(s): Yahvé Tzidkaynu; Yahvé Tsidqenuw

Septante(Bible hébraïque en grecque):
kuriou tou theou hêmôn elalêsen pros hêmas – l’Éternel notre Dieu nous a parlé

Signification :
Yahvé est traduit par «L’Existant» ou «L’Éternel». Le sens principal de Yahvé est dérivé du mot hébreu Havah qui signifie «être» ou «exister». Il peut être également traduit par «devenir» ou plus précisément « se faire connaître » – ce qui désigne un Dieu qui se révèle sans cesse. Le mot Tsedek, à partir duquel Tsidkenu est dérivé, signifie «être rigide », « être droit » ou «juste» en hébreu. Lorsque les deux mots sont combinés – Yahvé Tsidkenu – ils peuvent être traduits par “L’Éternel qui est notre justice.”

Autre(s) référence(s) Biblique(s) :
Jérémie 23:06 ; Jérémie 33:16

Related posts