Un homme d’affaire juif donne des millions de dollars à des chirurgiens missionnaires chrétiens en Afrique

Un homme d’affaire juif donne des millions de dollars à des chirurgiens missionnaires chrétiens en Afrique

Un homme d’affaire juif donne des millions de dollars à des chirurgiens missionnaires chrétiens en Afrique

Le Burundi est le troisième pays le plus pauvre du monde. Il a récemment été déclaré pays le plus malheureux du monde. Son territoire, l’un des plus petits du continent, est enclavé au cœur de l’Afrique.

En 2013, l’américain Jason Fader accompagné de son épouse Heather, et de leurs deux enfants ont choisi de servir en tant que médecin missionnaire dans une partie reculée du Burundi. Dans ce pays, la majorité des habitants vivent avec un dollar par jour.

Le ministère Kibuye était un ministère de l’Église méthodiste libre au Burundi depuis les années 1940, mais est maintenant sous la garde de l’Université Hope Africa. Jason Fader est le directeur médical adjoint à l’Hôpital Kibuye Espérance.

Le Burundi ne compte que 14 chirurgiens pour 10 millions d’habitants !

« L’hôpital Kibuye est à environ trois heures de la capitale. Entre ici et là il n’y a aucun chirurgien. La majorité des chirurgiens, tous sauf pour moi, travaillent sur la capitale.”

CBN a pu rencontrer Jason et le suivre dans les coulisses de cet hôpital hors-norme. Jason planifie une ou deux opérations par jour, mais le plus souvent il finit par en faire jusqu’à 10. Comme beaucoup d’autres missionnaires médicaux servant à travers l’Afrique, Jason doit lever lui-même son propre soutien financier.

« Il serait difficile de trouver un endroit aux États-Unis où je pourrais avoir encore  l’impact qu’un chirurgien peut avoir ici au milieu de l’Afrique. Il y a 2 millions de personnes qui n’ont aucun chirurgien, et je suis heureux d’être ici pour prendre soin d’eux.”

La moitié du Burundi n’a pas accès à l’eau potable. Environ 70% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Il n’y a pas de système de santé à proprement parler. Ce petit hôpital chrétien ici, dans un coin reculé du Burundi, agit comme une bouée de sauvetage pour des dizaines de milliers de personnes.

Eric et Rachel McLaughlin, John et Jessica Cropsey et Alyssa Pfister ont finalement rejoint les Fader au Burundi en tant que médecins missionnaires.

John Cropsey est l’un des trois ophtalmologistes.

« Vous êtes confrontez à des conflits interculturels, vous avez un travail stressant, des ressources limitées.”

Rachel McLaughlin est l’un des 20 gynécologues-obstétriciens du Burundi. Comme tous les médecins ici, elle a commencé l’intervention du jour par la prière, en tenant les mains de la maman qui s’apprêtait à donner naissance à son quatrième enfant.

“Seigneur Dieu, je te remercie de cette occasion d’être là aujourd’hui… Nous t’apportons cette femme et son bébé. Je prie pour une délivrance sûre. En ton nom je prie. Amen. »

Tous ces médecins s’appuient sur leur foi en Jésus, et sont poussés par leur appel de servir les plus faibles, quelles que soient les conditions. Rachel déclare :

« Dans un hôpital typique en amérique, vous avez tant de ressources à votre disposition. Être ici avec si peu est un énorme défi»

En plus de répondre aux besoins physiques et spirituels des burundais, l’équipe de Jason forme également une nouvelle génération pour servir ici.

Dr. Alyssa Pfister est pédiatre à l’hôpital de Kibuye Espérance.

« Nous avons pensé que l’occasion était vraiment super pour des disciples de venir au Burundi et d’être formés… Afin de devenir des médecins qui prennent soin, fournissent d’excellents soins de santé, et sont plein de compassion pour leur peuple au nom de Jésus.”

Et cette histoire a bouleversé un homme d’affaires New-Yorkais

A des milliers de kilomètres de là, au centre ville de New-York City, Mark Gerson, un homme d’affaires juif, a décidé de participer personnellement au travail des médecins chrétiens. Depuis plusieurs années, Mark a consacré plusieurs millions de dollars pour les médecins et chirurgiens, à travers l’Afrique.

« La Torah, la Bible, nous le dit 36 fois, plus que n’importe quel commandement : Aimer l’étranger. Et qui dans le monde est plus étranger que les pauvres d’ Afrique nécessitant des soins médicaux ? »

C’est ainsi que depuis plusieurs années, Mark et son épouse, Erica, ont donné des millions de dollars pour soutenir les médecins missionnaires à travers l’Afrique.

«Cela a été un honneur et un privilège pour ma femme, qui est rabbin, et pour moi d’être partenaire avec – je choisis le terme soigneusement – ces “gens sacrés”, ces missionnaires médecins chrétiens, qui sacrifient tout, pour offrir des soins à des pauvres en Afrique qui, sans cela, n’en auraient aucun.”

Pour le généreux philanthrope, guidé par sa foi, “il n’y a pas de meilleur retour sur investissement que de permettre à des pauvres d’être soignés.”

«Le Dr Fader a permis à 35 000 patients d’être hospitalisés ou de bénéficier de visites ambulatoires. Il a rendu possible 1 200 interventions chirurgicales et  800 opérations de la cataracte pour un demi-million de dollars… Pour moi, c’est le plus extraordinaire retour sur investissement que toute personne qui utilise le capital pour la philantropie puisse recevoir.”

La rédaction

© Info Chrétienne

Related posts