La mission d’un soldat de Jésus-Christ.

La mission d’un soldat de Jésus-Christ.

La mission d’un soldat de Jésus-Christ

“Il n`est pas de soldat qui s`embarrasse des affaires de la vie, s`il veut plaire à celui qui l`a enrôlé;” (2 Timothée, 2:4)

S’embarrasser des affaires de la vie, c’est s’inquiéter des difficultés et des épreuves de la vie. Connaissant cela, Jésus a dit à ses disciples:” Ne vous inquiétez donc point, et ne dites pas: Que mangerons-nous? que boirons-nous? de quoi serons-nous vêtus? Car toutes ces choses, ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin.”(Matthieu 6.31-32)

Un soldat est une personne qui sert dans l’armée. Particulièrement, il n’a pas de grade. Au sens figuré, c’est une personne qui combat pour une cause. Par conséquent, un soldat de Jésus-Christ est un disciple qui combat pour la cause de l’Evangile. Voilà pourquoi l’apôtre Paul a dit à Timothée :”

“Souffre avec moi, comme un bon soldat de Jésus Christ.”(2 Timothée 2.3)

La mission d’un bon soldat est de plaire à celui qui l’a enrôlé. Etre enrôlé, c’est être affilié à un parti, à une société où l’on s’engage à servir pendant une durée.

Pour plaire à Jésus-Christ, son enrôleur, Timothée devait accorder la priorité à sa mission. Il allait souffrir certes, mais Paul lui dit:” Toi donc, mon enfant, fortifie-toi dans la grâce qui est en Jésus Christ.”(2 Timothée 2.1)

Cela veut dire que la force du soldat de Jésus-Christ est dans l’armure de la grâce, ” car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses.”(2 Corinthiens 10:4)

On ne se proclame pas soldat de Jésus-Christ sans avoir été enrôlé par lui. Et lorsqu’il vous enrôle, il vous équipe de toutes les armes possibles pour mener le combat spirituel: la ceinture de la vérité, la cuirasse de la justice, le zèle de l’Evangile de paix, le bouclier de la foi, le casque du salut et l’épée de l’Esprit (Ephésiens 6.10-17).

Le soldat de Jésus-Christ ne se plaint pas de difficultés rencontrées pendant la guerre. Il a été formé pour y faire face. Et c’est sur le champs de la bataille, au dernier jour de sa vie, qu’il pourra dire avec assurance:”J`ai combattu le bon combat, j`ai achevé la course, j`ai gardé la foi.”(2 Timothée 4.7)

Soyez un bon et un vrai soldat de Jésus-Christ.

Jérôme Dorsonne Emerson

Related posts